Depuis toujours j’expérimente la santé des systèmes… le mien pour commencer. J’ai souhaité comprendre le gâchis des relations humaines et intervenir, pour apprendre comment mieux me nourrir de communic’ActionS.

Aujourd’hui, enseignant l’assertivité et homme plutôt heureux, j’accompagne des personnes entreprenantes, souvent des entrepreneurs, à oser parler leurs concepts ; et je peux témoigner qu’une meilleure communication entraîne de meilleures santés.

L’état d’assertivité est simple mais cette simplicité, artistique, est tout un chemin. C’est un projet de pleine attitude, une parole qui prend corps à l’intérieur de nous et s’exprime avec aisance et justesse, en toutes situations. Libre, bienveillant, digne, créatif et tourné vers l’acte de négociation positive, l’assertif invite à des relations plus sereines et déclenche par sa présence, son attention, son intention, d’autres communications assertives.

L’assertif est un négociateur bienveillant
Il ne se laisse pas embarquer par ses intuitions fantasques, il propose des changements harmonieux sans abus d’éloquence. Ses négociations subtiles tiennent compte de ce que demande une « juste évolution ». L’assertif n’est donc pas un malade de pouvoir, et s’il l’a été, il le sait et continue d’évoluer vers des communications plus efficientes. Il choisit de consacrer ses énergies à être en bonne santé, sans risquer celle des autres. Si la pleine assertivité est un beau fantasme, avec bienveillance nous pouvons tenter de l’approcher.

Pourquoi développer son assertivité ?
Assertive ou non, notre communication dessine l’espace des possibles, crée les mondes et les relie, émet de l’information qui bouge, de l’énergie. Elle anime la matière, déplace les concepts, manipule ! Ce qui appelle conscience et responsabilité.

LA VOIX COMPOSANTE ESSENTIELLE

Outil et véhicule de développement personnel et professionnel, la voix est un chemin de progrès dont les effets sont bénéfiques rapidement et au quotidien. Pour communiquer avec efficacité, il faut pouvoir parler comme on le désire, trouver confiance en sa voix et s’exprimer pleinement.

Pour celle ou celui qui est mieux écouté(e), la distinction se renforce, se reconnaît. Les bénéfices sont alors sensibles dans tous les champs de la communication interpersonnelle.