RESILIENCE

La résilience est en général décrite comme une capacité à survivre à un traumatisme, comme un acte de résistance à l’adversité, à une situation insuffisamment bonne. Il semble utile de préciser qu’au-delà de cette résistance, l’essentiel est de trouver sa capacité à continuer d’exister, chaque jour et de mieux en mieux.
Pourquoi faudrait-il « se battre » pour faire de ses traumatismes des forces artificielles alors qu’il suffit « simplement » d’accepter et même d’accueillir ses traumatismes, ses douleurs pour trouver sa force réelle ?
Ce rebond, que je nomme « art-résilience » dans la continuité de l’analyse transitionnelle, permet d’utiliser l’énergie de ce qui nous déroute pour retrouver son propre chemin. De là, porté par un nouvel équilibre et enrichi de son passé (quand même), il devient possible d’explorer ce que l’on est. L’Art-résilience est retrouvailles d’harmonie, nouvel état de contentement.