[Questions/réponses] Pourquoi Platon dit-il que la voix est le reflet de l’âme ?

By 30 juin 2019 janvier 4th, 2020 No Comments

Bonjour,

J’espère que nos échanges porteront de belles énergies ; échanges où chacun chacune se sentira responsable de dire ses libertés ; énergies qui font que « l’oiseau », cher à Prévert et Pierre Rabhi, ne se débarrasse pas de sa goutte d’eau dans l’incendie pour se donner fausse bonne conscience mais l’utilise… avec efficience… holistique !

  Pour participer aux débats, écrivez ou mieux appelez-moi.

Qu’y-a-t-il à l’intérieur de ma voix ? Que voulait dire Platon à travers sa célèbre phrase « La voix est le reflet de l’âme », y aurait-il un reflet que parfois j’oublierais d’observer, un peu comme je ne saurais pas prendre le temps d’écouter ma voix et les rétroactions qui en découlent  ?
J’ose l’hypothèse que l’amitié, la joie, la bienveillance, sont l’essentiel élan de l’âme.
Il me semble que la mise en commun de tous ces gens voulant se sentir bien attire souvent un gigantesque « sentir mal »… à force de parler, serions-nous de plus en plus mauvais ?

Platon « La voix est le reflet de l’âme  »

Un « juge-ment » est posé. L’as-tu remarqué ? Je pose dans ma question une petite graine (de ma représentation du monde) qui, en séance de travail, mériterait d’être reformulée :

– Alors selon toi « nous serions de plus en plus mauvais » ?

Nos mots, une fois prononcés, entendus, nous habitent, et souvent bien malgré nous. Nos paroles redessinent nos perceptions du monde, qui reprogramment ce qui semble nous animer. Des phonèmes pensés qui, bout à bout, créent des codes et des cordes, des liens qui colorent nos vies, méritent donc d’être émis avec la meilleure conscience possible. Dans le prochain article, nous irons voir un des maîtres de Platon, Socrate, pour tenter de comprendre comment mieux attirer le positif. Mais revenons à cette voix-reflet, miroir qui peut aussi ne montrer qu’une toute petite partie de mon moi égotique, si je n’ose pas, aussi, me regarder autre que ce que je crois être…

Cette voix qui me dépasse et dont je suis

Je ne peux qu’écrire mon interprétation de ce qu’a dit (aurait dit ?) Platon : pour moi la voix est bien plus que le simple reflet des états d’esprit qui m’animent (et qui sont en partie suscités par mes conditionnements). Elle est le reflet de ce que Frédéric Lenoir appelle « l’âme du monde » qui me constitue, ainsi qu’un pari, une envie personnelle qui résonne à l’intérieur et à l’extérieur de moi… Ma voix, c’est cette vibration qui traverse mes moi-peaux dans le but de toucher l’Autre et d’en goûter les rétroactions (réponses et réactions).

Certes, c’est plus simple à percevoir qu’à écrire. La voix est le reflet de l’âme, le maitre Platon disait ça et tout était dit, par son talent d’orateur. Mais amusons-nous, disséquons encore un peu :

Notre voix nous révèle l’essentiel si nous savons l’ouvrir… et l’écouter. Si j’étais parfaitement assertif ma voix serait donc le parfait reflet du petit bout du monde que je suis ; microcosme dans un macrocosme qui en miroir serait, évidemment, un rebond essentiel de communication. Mais l’assertivité parfaite est un fantasme, déjà merveilleux de vouloir approcher. La voix est le reflet de l’âme, merci monsieur Platon – émission/réception, travail d’écoute active, de chaque instant.

En résumé et en théorie : pour rayonner de toute son âme et continuer de chercher et peut-être trouver l’âme amie (amitié, gratitude, ouverture, bienveillance…) il faut soi-même être et chanter ce reflet ami qui génère les synergies amies.

Pour nous sentir un peu mieux, suffirait-il de nous dé-pervertir plus souvent de ce voile qui dissimule ce qui nous anime ? Un chemin qui passe sans doute par développer notre assertivité au quotidien.

PROPOSITION : week-end ressource, coaching et media-training : 2 jours au milieu des bois pour venir travailler ta voix, ta parole, tes actes de négociation, ça te fait envie ?

     coaching (savoir être) + media-training (savoir faire) = meilleure assertivité

Bon, j’espère t’avoir convaincu que communiquer est impliquant. Comme promis je prépare l’article « les 3 passoires de Socrate » pour tenter d’illustrer notre pouvoir d’attraction : est-il possible d’aller chercher des attitudes plus harmonieuses (même lorsque nos automatismes nous invitent à mal critiquer l’autre) ? Réponse le mois prochain.

En attendant je te propose de jeter un œil à cette vidéo : le masque est un porte-voix… de l’âme !

Bonnes vacances !

Être vacant c’est important…